Le neti lota ou nettoyage du nez et des sinus

→ Retour au blog ←

LOTA

Qu’est ce qu’un LOTA?

J’appelle le lota, un petit arrosoir!

Il est utilisé depuis des millénaires en méthode ayurvédique, en yoga ou en naturopathie comme technique de purification et permet de nettoyer le nez et les sinus pour faciliter, renforcer la respiration et libérer l’esprit.

En Médecine traditionnelle Chinoise, une sinusite désigne une inflammation des muqueuses qui recouvrent l’intérieur des sinus. Les sinus sont des cavités qui sont reliées aux fosses nasales grâce à de petites ouvertures, par lesquelles s’écoule normalement le mucus produit dans les sinus.

Les causes d’une sinusite peuvent être multiples :

  • allergies
  • pollution atmosphérique
  • abcès dentaire
  • polypes masaux
  • déviation de la paroi nasale

En Médecine Traditionnelle Chinoise, nous appelons ce mucus qui est mélangé par l’humidité et la chaleur, et qui n’arrive pas à être drainé des le Tan. Celui ci peut perturber la circulation de l’énergie et du sang. Et nous savons tous que tout ce qui stagne provoque des obstructions, des dysfonctionnements voire des pathologies diverses.

Comment procéder au nettoyage des sinus?

Remplir le pot d’eau tiède, idéalement entre 37° et 40°.

Saler l’eau avec du sel de marin (sauf allergie au sel marin), de sorte à rendre le nettoyage plutôt agréable: l’eau ne «pique» pas du tout le nez, si le dosage est bon. Personnellement je préfère la fleur de sel plus subtile

On explique souvent qu’il faut saler l’eau dans la proportion du sérum physiologique. Cela fait environ 1 bonne cuillerée à café de sel par litre d’eau. Si nécessaire, ajuster la dose de sel jusqu’à ce que ce soit confortable à votre pratique. Certaines écoles proposent jusqu’à 1 cac de sel par ¼ l d’eau.

Le neti lota se pratique au-dessus d’un lavabo, c’est plus facile. Ou en extérieur !

–    S’incliner en avant et tourner la tête sur le côté gauche le plus horizontalement possible. L’inclinaison permet de remplir correctement les sinus maxillaires et frontaux.

–    Retenez la respiration et verser l’eau dans la narine droite, pour la faire ressortir par la narine gauche: l’eau coule par elle-même, en emportant avec elle, les impuretés et les mucosités du nez.

– Laisser couler l’eau d’une demi lota, ou en cas de besoin, pour bien dégager les sinus, laisser passer l’eau de toute la lota.

Lorsque c’est fini du premier côté, souffler doucement par le nez pour se débarrasser de l’eau qui reste. Puis changer de côté, pour renouveler l’opération.

Important : garder la bouche ouverte, afin que l’eau ne pénètre pas dans les oreilles lorsque l’on souffle l’eau pour dégager le nez.

Respiration: Après quelques essais, l’on constate que l’on peut aisément respirer par la bouche – tout en laissant passer l’eau dans une narine…

Fréquence: 1 à 2 fois voire 3 fois par jour en curatif

il est possible aussi de le faire qu’une fois par semaine en prévention.

Attention si vous vous arrêter à cette étape autant ne rien faire!

Le succès du neti lota est dans le mouchage!

 Il faut, entre chaque narine, bien nettoyer ses sinus des liquides et des toxines.

Pour vider les sinus maxillaires il faut prendre le temps de se moucher la tête en bas. Si vous vous mouchez uniquement en position verticale, vous viderez uniquement les sinus supérieurs et vous laisserez encore plus de toxines stagner.

 Vous l’aurez compris, le nettoyage nasal va bien au-delà d’un simple nettoyage physique, il permet l’évacuation de toutes les énergies stagnantes et polluantes de la face. Notre société mentalise énormément les choses et les « énergies hautes » sont soumises à rude épreuve. Les agressions sont quotidiennes et il est essentiel d’utiliser régulièrement cet outil.

 

Pour cela, souffler doucement par le nez, une narine à la fois.

Attention: car si l’on souffle trop fort, on risque de boucher momentanément la connexion entre le nez et l’oreille. Pour éviter cela, garder la bouche ouverte!

Mais cela n’est peut-être pas suffisant s’il reste de l’eau dans le nez après s’être mouché.

Faire alors encore ceci pour s’en débarrasser:

Se pencher en avant (le visage face à la poitrine) et laisser la tête aller quelques instants; une partie de l’eau va sortir d’elle-même. Puis, à partir de cette position inclinée:

·   Boucher la narine gauche et expirer doucement plusieurs fois en tournant la tête avant chaque expiration: à gauche, à droite 3-5x puis au centre 3-5x.

·   Boucher la narine droite et expirer doucement plusieurs fois en tournant la tête avant chaque expiration: à gauche, à droite 3-5x puis au centre 3-5x.

Eviter de sortir en extérieur, (quand il fait froid) aussitôt un lavage de sinus pour ne pas avoir un coup de froid !

Conseils pratiques :

·   Si l’eau salée ne passe pas par les narines, c’est que l’on tient trop fort le tube contre la narine, ou au contraire pas assez. Dans ce dernier cas, l’eau sort par la même narine parce que le tube et la narine ne forment pas un ensemble étanche: l’eau coule à côté.

·   L’eau a parfois du mal à passer, si l’on est enrhumé. On peut alors laisser un moment le tube dans la narine, afin d’aider à dissoudre les mucosités. Se moucher une narine à la fois, doucement. Puis changer de narine.
Après quelques essais, l’eau coulera plus facilement : au début goutte à goutte, puis plus abondamment.
En cas de rhume, rester prudent avec le nez : les membranes des muqueuses sont très sensibles.

·    Bien que la plus grande quantité de l’eau sorte par les narines, une quantité minime sort par la bouche ; Ce n’est pas grave: c’est l’inclinaison de la tête qui fait qu’une partie de l’eau coule par la bouche. Modifier un peu la position de la tête pour qu’elle soit plus horizontale ou rentrer un peu le menton.

BIEN LIRE TOUT L’ARTICLE afin de vous éviter des erreurs …

·   Cela pique ou fait mal : c’est possible si l’on a oublié le sel, ou on en a mis trop, ou pas assez… Lorsque le sel est bien dosé, l’eau a le même goût que les larmes

   Si l’on désire laver le nez profondément, utiliser un pot entier pour chaque narine. Pour la routine, 1/2 pot par narine est suffisant.

·   Si le nez a tendance à être très sec, ajouter une goutte ou deux d’huile de sésame ou d’amande douce après avoir bien séché le nez.

·    Régulièrement vous pouvez ajoutez un peu de bicarbonate de soude afin d’alcaliniser les muqueuses.

Applications :

  • Pour commencer la journée, en guise de routine préventive d’hygiène comme le lavage de dents!
  • lorsque nous avons été dans un endroit poussiéreux
  • pratiqué régulièrement, le neti lota peut contribuer à soigner ou atténuer le rhume des foins et les allergies au pollen
  • le neti lota est réputé bénéfique pour ceux qui souffrent d’asthme, d’allergies et d’autres affections repiratoires
  • pour lutter contre les problèmes de sinus, sinusites et sinusites choniques (à partir de 12 semaines)
  • peut aider à la mémoire et à la concentration
  • soulage les maux de tête, le noettoyage du nez stiule et détend la zone frontale et autour des yeux. PEut diminuer les fatigues oculaires.

·    Faire le Neti lota si l’air ambiant est trop sec et les muqueuses desséchées. Les cils capillaires du nez transportent alors moins bien les mucosités. En faisant le nettoyage de sinus, on stimule le fonctionnement des muqueuses et le nez garde son humidité naturelle.

·  La solution d’eau salée optimise le pH (mesure de l’acidité/basicité) dans les muqueuses et améliore la résistance de celles-ci contre les virus et les bactéries.

·  Prépare à un meilleur sommeil, peut aider lors d’apnée du sommeil.

  

Contre indications

Ne pas utiliser la lota: en cas de rhume trop sévère ou si l’on souffre de mal d’oreille.

OU LE TROUVER?

J’ai présenté le Lota aux pharmacies de Barentin, Fréville et le Trait. Elles pourront vous en proposer.

Avantages :

  • vous pouvez l’utiliser aussitôt
  • moins cher que sur internet ( compter entre 15 et 20€ en fonction des pharmacies)
  • en porcelaine donc facile à nettoyer.

BON NETTOYAGE et RES-PI-RER

Inutile de vous dire qu’il est mieux de faire le neti lota avant la respiration abdominale !